Le suicide d’une nation dans le sang et les larmes pour tous

vendredi 9 octobre 2015
par  Danielle Bleitrach
popularité : 1%

je suis assez d’accord avec ce qu’a dit hier Rony Brauman : on assiste au suicide d’une nation, Israël dont le gouvernement actuel et celui qui l’a précédé on créé une situation sans issue pour les palestiniens avec la bénédiction de toutes les puissances qui aujourd’hui se détournent de ce qu’elles ne cessent d’encourager pour asseoir leur hégémonie sur le monde arabo-musulman. .

De surcroît, comme je ne cesse de le répéter, depuis les printemps arabes et l’affrontement provoqué par les Etats-Unis entre Chiites et sunnites, la palestine a perdu son rôle de conflit central. pendant des années on a répété que la paix au Moyen Orient dépendait de la résolution de la question palestinienne, c’est fini. Et le fait que dernièrement à l’ONU ni Poutine, ni Obama n’aient parlé de la question marque bien le désintérêt pour le sort du peuple palestinien, mais aussi d’ailleurs pour Israël qui a réussi à se mettre tout le monde à dos par sa surenchère.

Dans un tel contexte nous risquons d’assister à un drame du désespoir assorti d’un jusqu’auboutisme israélien qui conduit au massacre.

Ceux qui depuis des années instrumentalisent cette situation au lieu de chercher une issue portent une lourde responsabilité dans le drame qui se joue sous nos yeux. Il aurait fallu des actes politiques au lieu d’ici comme ailleurs jouer le bien contre le mal, ce qui ne produit que sang et misère. Mais on voit mal comment dans la situation actuelle échapper à la tragédie et qui voue au malheur les protagonistes, leurs supporters étant souvent pire qu’eux dans le désir de meurtre.



Nous aimons...

Refuzniks — Dire non à l’armée en Israël, de Martin Brazilai


Vaincre Macron, de Bernard Friot


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 6 mai 2018

Publication

738 Articles
9 Albums photo
333 Dernières Infos
8 Sites Web
219 Auteurs

Visites

3 aujourd’hui
8 hier
231305 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté