C’est formel, il n’y a pas de vierges au Paradis...!

dimanche 2 mai 2021
par  Intissar Chaabani

C’est un article de la plus grande importance que je résume très succinctement pour les non arabophones : suite à la découverte de vieux manuscrits du Coran à Sanaa en 1972.

Le Yémen a mandaté une équipe de spécialistes internationaux, afin de les étudier.

Plus de 30 années de recherches ont révélé des points qui nous invitent vivement à revisiter une tradition théologique qui s’avère en partie erronée, car 25% du texte coranique a été écrit en syriaque et en araméen, 2 langues qui étaient d’usage dans les écrits de l’époque...

Les traducteurs du temps du Calife Othmane (celui qui voulait donner une version officielle et définitive du Coran), ne maitrisaient pas ces 2 langues, ce qui a causé soit des erreurs pour traduire en arabe, soit les mots ont été retranscrits dans leur langue d’origine, donnant par la suite des confusions d’interprétation du texte coranique, dont la plus flagrante est le fameux verset parlant de la récompense des martyrs.

La traduction arabe parle de vierges aux grands yeux qui attendent les martyrs au Paradis : « wa zawwajnahom bi 7ourin 3in », ors, le même verset en syriaque dit :« wa rawwa7nahom bi7ourin 3in » qui signifie détendre les martyrs dans un verger orné de grappes de raisin blanc ...!!! ...

Ainsi, Dieu n’a jamais promis d’orgies sexuelles à ses martyrs, mais seulement des jardins verdoyants ... !!!

Si les djihadistes kamikazes l’avaient su avant, auraient ils commis leurs actes ?!?!.....



Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


Chibanis


Hercules 1959