Tarte à Tain

mardi 8 juin 2021
par  Laurent Brun

Comme on dit chez moi « pour être respecté il faut être respectable »...

Il appauvrit les jeunes, les vieux, les chômeurs, met à genou les services publics de la santé, de l’éducation, de l’énergie, des transports, brade notre patrimoine public, remet en cause les droits des travailleurs, leur représentation, etc etc etc...

Franchement, aucun respect pour ce président.
Il a prit une claque dans la gueule, ce n’est pas un mode habituel d’expression, et n’importe quel citoyen doit être protégé de la violence.

Mais on a pris des coups de matraque, des lacrymogènes, des tirs de LBD. Nous n’avons pas été protégés de la violence. Sa personne n’est pas plus sacrée que n’importe quel autre citoyen.

La violence qui nous frappe n’est pas plus légitime que celle dont il a été victime.

Certains ont perdu des yeux ou des mains sans qu’aucun des ténors de LREM ne verse une larme, au contraire.

Quand on légitime la violence, ça finit fatalement par déraper.

Alors il est peut-être temps de décider que les manifestants ne seront plus tabassés, que les préfets Brutos doivent être démis, que les factieux et les fascistes doivent être expurgés de la police, que lorsqu’un patron provoque un préjudice à un salarié il ne bénéficie plus de forfait de condamnation ou de prescription, etc etc...

Dans une société plus juste, tout le monde serait choqué qu’un manifestant soit violenté et tout le monde serait choqué qu’un président prenne une claque.

Enfin Macron alimente l’extrême-droite qui se sent pousser des ailes au point que ses électrons libres ou ses nervis passent à l’acte et démontrent qu’ils sont capables de dépasser toutes les limites de la violence et des coups de force.

Qu’il cesse de jouer avec le feu et nous risquerons tous moins de brûlures !

Franchement ce soir je suis totalement indifférent à ce qui s’est passé à Tain.



Commentaires

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


Chibanis


Hercules 1959