Pour le communiste Fabien Roussel, la gauche n’est pas divisée mais « diverse »

lundi 13 septembre 2021
par  Rachid Laïreche

Candidat à la présidentielle, le patron du PCF fait sa rentrée à la fête de l’Huma. Les communistes, qui ont soutenu Mélenchon aux deux dernières élections, croient, cette fois, pouvoir créer la surprise et rassembler leur famille politique.

La fête de l’Humanité commence toujours de la même manière : un déjeuner entre le Secrétaire national communiste et la presse.

Les nouveautés ? Les rouges conjuguent La France insoumise au passé et Fabien Roussel est candidat à la présidentielle.

La question de l’alliance avec Jean-Luc Mélenchon – qui sera représenté ce week-end par des députés insoumis – ne s’invite même plus à table.

Les communistes jurent la main sur le cœur qu’ils ne s’arrêteront pas en route.
La présidentielle, jusqu’au bout.

Fabien Roussel a le sourire. Il présente les têtes qui vont jouer un rôle dans les mois à venir.

Ian Brossat, adjoint communiste d’Hidalgo à la mairie de Paris, est dans les parages avec sa casquette de directeur de campagne.

« Il parle à tout le monde »

Pas question de jouer aux petits.

Les rouges espèrent créer la surprise (ils ne décollent pas du tout dans les sondages pour le moment).

La gauche est-elle divisée avec la multiplication des candidatures ? Que nenni répond le candidat. « La gauche n’est pas divisée, elle est diverse.
Aujourd’hui, peu importe qu’on soit un ou cinq… A la fin, ça ne fait pas le compte. Nous devons tous parler à nos électeurs, aux classes populaires et aux abstentionnistes pour les faire revenir vers nous », dit-il.

Fabien Roussel n’hésite pas à s’emparer des questions sécuritaires et migratoires pour ne pas laisser le champ à la droite et son extrême.

Fabien Roussel à la Fête de l’Humanité, le 10 septembre. (Stéphane Lagoutte/Myop pour Libération)

La stratégie est en place : le communiste va se balader dans le pays pour rencontrer les militants.

Il fera des meetings dans un second temps, en janvier.

Ian Brossat : « La force de Fabien, c’est qu’il parle à tout le monde, c’est un vrai élu local [il est député du Nord, ndlr] donc il va faire beaucoup de terrain. Et il y a une autre priorité, il doit se faire connaître, le pays doit le découvrir. »
Les rouges sont contents.
La porte des médias est ouverte en grand pour le candidat .
Ian Brossat toujours : « Les médias l’aiment bien parce qu’il dit les choses clairement et ça plaît. »

Le Secrétaire national qui va débattre ce samedi face à la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, espère multiplier dans les prochaines semaines les bastons sur des estrades face à la droite et à la macronie pour « aider la gauche ».

« Il y aura une surprise »

La présidentielle est dans toutes les têtes mais Fabien Roussel regarde également du côté des législatives.

Le communiste espère que les gauches partiront main dans la main à la conquête de l’Assemblée nationale.

Et pourquoi pas à la présidentielle ?

« Ce sont deux élections différentes. Aujourd’hui, le problème de la gauche c’est sa faiblesse et chaque famille doit conquérir son électorat mais les législatives c’est différent. »

Ses ennemis à gauche expliquent avec un petit sourire une autre histoire.

Dans la bouche d’un socialiste ça donne : « La présidentielle, c’est la lumière, ils existent dans le débat après s’être rangés à deux reprises derrière Mélenchon et, les législatives, c’est des députés donc ça permet de rester en vie. »

Fabien Roussel, avec le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, et le député communiste André Chassaigne. (Stéphane Lagoutte/Myop pour Libération)

Fabien Roussel se rassure à sa manière : « Qui peut donner le nom du prochain président de la République ? La France est un pays rebelle, c’est un peuple qui ne supporte pas qu’on lui dise pour qui voter ! Vous verrez, il y aura une surprise. »

Certains partent de loin, lui de très loin.




Nos Rendez vous !

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


« Trente ans d’Humanité » de José Fort


Chibanis


Ma France

À la fête de l’Humanité

Mustapha s’en va-t-en guerre


Opération « Boléro-Paprika »

À la Fête de l’Humanite