L’adaptation d’Arthur Rimbaud en Morceaux

jeudi 30 juin 2016
par  Paroles Citoyennes

Arthur Rimbaud en Morceaux

Présentation par Jean-François HOMO

D’abord, j’ai choisi des lettres, des textes, des poèmes et je les ai découpés en morceaux. Toutefois, j’ai gardé quelques poèmes dans leur intégralité et j’ai respecté une chronologie tant biographique que dramatique, de « sensation » (mars 1870) à « une saison en enfer » (avril-août 1873).

Puis, j’ai travaillé avec des musiciens-compositeurs de style électro-pop pour que certains textes soient interprétés comme des morceaux « paroles et musiques » entre lesquels viennent s’immiscer des extraits de lettres en voix off et toutes sortes d’illustrations sonores.

Les mots sont parlés, rythmés, parfois chantés. Le tout est sonorisé dans différentes modulations avec la complicité de quelques appareils électroniques et le soutien prépondérant de la musique enregistrée et diffusée dans les hauts parleurs.
Ensuite, j’ai disposé sur le plateau des accessoires avec lesquels j’avais envie de jouer : Un gouvernail, un pied de micro, une malle remplie de cordages, un livre abimé, une vieille bouteille...

Enfin, j’ai rassemblé tous ces éléments sous l’œil complice d’une chorégraphe pour composer cette sorte « d’OPNI » (opus poétique non identifié), entre théâtre et récital, slam et monologue.

Je ne joue pas Arthur RIMBAUD, je suis tour à tour, le lecteur, le témoin et l’interprète. Celui qui navigue entre l’œuvre et la vie du poète. Parfois je plonge et je m’identifie, puis je refais surface… Plusieurs « pistes » s’offrent à moi. Certains passages sont périlleux. Attention ça tangue ! La traversée dure environ 50 minutes... Selon les vents !

Ainsi revisitée, l’œuvre d’Arthur RIMBAUD nous interpelle encore cent soixante deux ans plus tard. Qu’on le connaisse ou pas, RIMBAUD nous saute à la figure. Précurseur de la poésie moderne, il n’en finit pas de nous éblouir.

Arthur Rimbaud en Morceaux

Adapté et interprété par Jean-François HOMO
Collaboration artistique : Christiane C. MARCIANO
Voix Off : Romain ISOARD
Création musicale : OMOH
(Baptiste HOMO, Clément AGAPITOS et la participation de Gaël GALZIN à la batterie)
Création lumières : Carlos MORÉNO
Régie : Albin FONTALBA
Décor : Jean-Claude SALLIENS, Cie Beau Parleur,
Association SILOE (le Grau du Roi)
Une création de la Cie Beau Parleur avec le soutien de la ville de Nîmes.
Conception affiches et dossiers : Artothèque Sud

Beau Parleur - 47 rue Pierre Semard 30000 Nîmes Compagniebeauparleur@gmail.com - 06 84 21 01 83

Voir la vidéo



Nos Rendez vous !

<<

2021

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


« Trente ans d’Humanité » de José Fort


Chibanis


Ma France

À la fête de l’Humanité

Mustapha s’en va-t-en guerre


Opération « Boléro-Paprika »

À la Fête de l’Humanite