La Syrie intercepte des missiles israéliens au-dessus de Damas : médias d’État

dimanche 28 février

Un observateur de guerre a déclaré que les frappes avaient frappé une zone où les gardiens de la révolution iraniens et le Hezbollah libanais sont présents

Les défenses aériennes syriennes ont intercepté dimanche des missiles israéliens au-dessus de Damas, a déclaré l’agence de presse syrienne SANA.

Depuis le déclenchement de la guerre civile syrienne en 2011, Israël a régulièrement mené des raids en Syrie, ciblant principalement les forces iraniennes et libanaises du Hezbollah ainsi que les troupes gouvernementales.

"A 10h16 ce soir (2016 GMT), l’ennemi israélien a mené une attaque aérienne depuis la direction du Golan syrien occupé sur certaines cibles dans la région de Damas", a rapporté SANA, selon une source militaire.

"Notre défense aérienne a affronté les missiles et abattu la plupart d’entre eux", a ajouté la source.

Il n’y a pas eu de rapport immédiat de victimes.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme, un observateur de guerre basé en Grande-Bretagne, a déclaré que la frappe a frappé la région de Sayyida Zeinab au sud de Damas, où les gardiens de la révolution iraniens et le Hezbollah libanais sont présents.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle ne commentait pas les informations publiées dans les médias étrangers.

Les tensions dans la région ont augmenté à la suite des récentes frappes aériennes américaines en Syrie qui, selon lui, ciblaient des installations utilisées par des groupes militants soutenus par l’Iran.

Pendant ce temps, le radiodiffuseur d’État israélien Kan a rapporté que les dirigeants de l’establishment de la sécurité israélienne se sont réunis dimanche soir pour discuter d’une attaque iranienne présumée contre un navire appartenant à des Israéliens dans le golfe d’Oman cette semaine.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a déclaré samedi qu’il pensait que l’Iran était à l’origine d’une explosion jeudi sur le MV Helios Ray, un porte-véhicules.

Israël commente rarement des frappes particulières, mais en décembre, le chef d’état-major des Forces de défense israéliennes, le lieutenant général Aviv Kochavi, a déclaré que les frappes avaient "ralenti l’implantation de l’Iran en Syrie".

"Nous avons atteint plus de 500 objectifs cette année, sur tous les fronts, en plus de multiples missions clandestines", a déclaré Kochavi.

Plus tôt ce mois-ci, les frappes de missiles israéliens contre des dépôts d’armes près de la capitale syrienne ont tué au moins neuf combattants de la milice pro-régime, a rapporté l’Observatoire.

Les médias d’État syriens ont rapporté en janvier que deux enfants figuraient parmi les quatre civils tués par les frappes israéliennes sur la province centrale de Hama.


Chez nos copains... : Source Agences

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


Chibanis


Hercules 1959