Élections palestiniennes : Israël `` intimide les partisans du Hamas ’’ pour les empêcher de se présenter

jeudi 4 mars

Des soldats auraient livré un message du Shin Bet aux portes des Palestiniens, tandis que d’autres auraient demandé à se présenter aux postes pour interrogatoire.

L’agence de renseignement interne israélienne Shin Bet intimide les membres et les partisans du mouvement Hamas en Cisjordanie occupée et les met en garde contre leur candidature aux prochaines élections législatives palestiniennes le 22 mai, selon Haaretz .

Le Hamas, un ennemi féroce d’Israël, a de fortes chances de remporter la majorité des sièges au parlement palestinien au milieu des divisions au sein du mouvement rival du Fatah et de la direction de l’Autorité palestinienne (AP).

Le Shin Bet a téléphoné à certains membres et partisans du Hamas, les menaçant de détention, a rapporté le quotidien israélien.

Certains ont reçu l’avertissement pendant la nuit, lorsque les soldats ont livré le message à leur porte, tandis que d’autres ont été invités à se présenter aux stations du Shin Bet pour un interrogatoire.

« En raison du contrôle direct d’Israël sur la Cisjordanie, toute activité politique et toute réunion des partisans de l’organisation se termineront par des arrestations, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’élections législatives ouvertes », a rapporté Haaretz.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a annoncé en janvier qu’une élection législative se tiendrait en mai, suivie d’une élection présidentielle en juillet.

Ce seront les premières élections dans les territoires depuis 2006, lorsque le Hamas a remporté la majorité des sièges au parlement palestinien, déclenchant une vague d’arrestations israéliennes de ses membres.

Huit parlementaires palestiniens élus se trouvent actuellement dans les prisons israéliennes. Lundi, un tribunal militaire israélien a condamné Khalida Jarrar , éminente militante politique et membre du conseil législatif, à deux ans de prison pour "incitation à la violence" et appartenance à une "organisation interdite".

Selon le groupe de défense des droits des prisonniers palestiniens Addameer, 4 400 Palestiniens étaient détenus par Israël en janvier : 37 étaient des femmes, 160 étaient des enfants.


Chez nos copains... : Source Agences

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


Chibanis


Hercules 1959