Le Soudan est devenu le cinquième pays du monde arabe à officialiser ses relations avec Israël

mardi 6 avril

Le cabinet soudanais vote l’abrogation de la loi de boycott d’Israël
Cette décision intervient des mois après que Khartoum a normalisé ses relations avec Israël dans le cadre d’un accord négocié par Trump

Le cabinet soudanais a voté mardi l’abrogation d’une loi de 1958 interdisant les relations diplomatiques et commerciales avec Israël.

La décision doit encore être approuvée par une réunion conjointe du Conseil souverain et du cabinet du Soudan, qui agissent ensemble en tant qu’organe législatif intérimaire du Soudan.

Le Soudan est devenu le cinquième pays du monde arabe à officialiser ses relations avec Israël en octobre, après que Washington ait décidé de retirer Khartoum de la liste des sponsors d’État du terrorisme (SST) du Département d’État.

Sous l’égide de l’ancien président américain Donald Trump, quatre pays arabes - les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc - ont établi des relations diplomatiques officielles avec Israël en 2020, en rupture avec le consensus régional vieux de plusieurs décennies conditionnant la normalisation à une résolution l’occupation israélienne des territoires palestiniens.

Suite à la reconnaissance d’Israël par le Soudan, les États-Unis ont officiellement retiré Khartoum de la liste du SST après 27 ans.

Ces incitations ont été considérées comme une impulsion majeure pour l’économie en difficulté du Soudan après des années de sanctions, et une étape cruciale dans ses efforts de réintégration dans la communauté internationale.

Après le renversement de l’autocrate de longue date Omar el-Béchir à la suite d’un soulèvement populaire en 2019, l’armée soudanaise et les groupes d’opposition sont parvenus à un accord de partage du pouvoir pour former un conseil de transition avec des dirigeants civils et militaires.

L’accord de normalisation a encore tendu les relations entre les branches militaire et civile du gouvernement de transition du Soudan - car cette décision était largement perçue comme étant à l’initiative de l’armée.


Chez nos copains... : Source Agences

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


Chibanis


Hercules 1959