L’ancien président Marzouki dénonce un « coup d’Etat »

lundi 26 juillet

L’ancien président tunisien Moncef Marzouki a condamné les mesures prises par le président Kais Saied pour consolider le pouvoir, avertissant que le pays d’Afrique du Nord retombe dans l’autocratie.

"Ce qui s’est passé ce soir est un énorme bond en arrière … Ce qui se passe est un coup d’État ; ne nous leurrons pas", a déclaré Marzouki dans un message vidéo dimanche après la suspension du Parlement par Saied.

"Cet homme a violé la constitution qu’il a juré de protéger. Cet homme a rompu sa promesse. Il s’est donné tous les pouvoirs... C’est incroyable."

Marzouki a déclaré que ce qui est en jeu, c’est la démocratie tunisienne, pas seulement le parlement ou le parti Ennahda.

« Je condamne ce coup d’État, en tant que défenseur des droits humains, en tant que citoyen, en tant qu’ancien président », a déclaré Marzouki, qui a dirigé le pays entre fin 2011 et 2014 sur une base transitoire.

"Je le condamne complètement, et je le considère comme un coup contre la constitution et une violation de la constitution qui ne peut être accepté sous aucune description."


Chez nos copains... : Source Agences

Nos Rendez vous !

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


« Trente ans d’Humanité » de José Fort


Chibanis


Ma France

À la fête de l’Humanité

Mustapha s’en va-t-en guerre


Opération « Boléro-Paprika »

À la Fête de l’Humanite