Évasion de prison en Israël : les six prisonniers palestiniens qui se sont évadés de la prison de Gilboa

mardi 7 septembre

L’évasion est considérée comme un « échec majeur en matière de sécurité et de renseignement » par l’appareil policier du pays

L’évasion de six prisonniers palestiniens de la prison israélienne de haute sécurité de Gilboa a été décrite comme « un échec majeur en matière de sécurité et de renseignement » par l’appareil policier du pays.

Lundi, l’agence de renseignement israélienne Shin Bet a déclaré que les six hommes palestiniens s’étaient coordonnés avec des personnes à l’extérieur de la prison à l’aide d’un téléphone portable de contrebande et avaient réussi à fuir la prison via un tunnel. Ils avaient une voiture de secours qui les attendait.

Arik Yaacov, commandant nord de l’administration pénitentiaire israélienne (IPS), a déclaré que les évadés semblaient avoir ouvert un trou depuis le sol des toilettes de leur cellule pour accéder aux passages formés lors de la construction de la prison.

Le porte-parole de la police nationale, Eli Levy, a déclaré à Kan Radio qu’une recherche est actuellement en cours pour les évadés, qui essaieraient d’atteindre la Cisjordanie voisine, le territoire occupé par Israël où l’Autorité palestinienne exerce une autonomie limitée, ou la Jordanie frontière.

Le service pénitentiaire israélien a déclaré que les six prisonniers purgeaient leur peine ensemble dans la cellule no. 5, section 2 de la prison de Gilboa, notant que trois d’entre eux avaient déjà tenté de s’évader.

Cartes d’identité des six prisonniers palestiniens qui se sont évadés lundi de la prison israélienne de Gilboa (réseaux sociaux)

Suite aux informations faisant état de l’évasion, la Commission de l’Autorité palestinienne pour les affaires des prisonniers et ex-prisonniers a appelé les groupes de défense des droits et les ONG internationales, en particulier le Comité international de la Croix-Rouge, à visiter immédiatement la prison de Gilboa et à révéler le sort de plus de 400 prisonniers qui auraient été transférés vers des lieux inconnus après l’incident de lundi.

Gardez le contact !

La commission a averti que toute représailles contre les six évadés, s’ils étaient capturés par les autorités israéliennes, "pourraient conduire à une véritable explosion à l’intérieur et à l’extérieur des prisons".

« L’évasion découle de l’injustice israélienne imposée à nos prisonniers hommes et femmes dans les prisons de l’occupation », a-t-il ajouté, soulignant que les prisonniers sont régulièrement soumis à des conditions de détention mettant leur vie en danger.

Le Club des prisonniers palestiniens a publié les détails des six prisonniers, énumérés ci-dessous :

Zakaria Zubeidi
Zubeidi, 46 ans, du camp de Jénine, est une figure bien connue de la résistance palestinienne. Il est l’ancien commandant des Brigades des martyrs d’al-Aqsa, un appareil militaire affilié au mouvement Fatah. Il était en prison depuis 2019 pour avoir participé à des activités armées contre Israël, des années après avoir accepté de déposer les armes en 2007.

Mahmoud Abdallah Ardah
Ardah, 46 ans, est originaire de Jénine. Il était le chef de l’opération d’évasion de la prison de Gilboa, selon le groupe armé palestinien des Brigades al-Quds . Il était détenu depuis 1996 et condamné à perpétuité pour appartenance aux Brigades al-Qods et implication dans le meurtre de soldats israéliens. Il aurait tenté de s’échapper en 2014 de la prison de Shata en creusant un tunnel, mais son plan n’a pas abouti.

Mohamed Qassem Ardah
Ardah, 39 ans, est originaire de Jénine. Il était détenu depuis 2002 et condamné à perpétuité pour appartenance aux Brigades al-Qods et implication dans le meurtre de soldats israéliens.

Yaqoub Mahmoud Qadri
Qadri, 49 ans, est originaire de Bir al-Basha, Jénine. Il était détenu depuis 2003 et condamné à perpétuité pour appartenance aux Brigades al-Qods et meurtre d’un colon israélien. En 2014, lui et un certain nombre d’autres prisonniers, dont Mahmoud Abdullah Ardah, ont tenté de s’échapper de la prison de Shata par un tunnel, mais la tentative a échoué.

Ayham Nayef Kamamji
Kamamji, 35 ans, est originaire de Kafr Dan. Il était détenu depuis 2006 et condamné à perpétuité pour avoir tué un colon israélien et participé à d’autres activités armées contre des cibles israéliennes.

Munadil Yaqoub Nfeiat
Nfeiat, 26 ans, est originaire de Ya’bad, au sud-ouest de Jénine, et était en prison depuis 2019 sans inculpation.


Chez nos copains... : Source Agences

Nos Rendez vous !

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


« Trente ans d’Humanité » de José Fort


Chibanis


Ma France

À la fête de l’Humanité

Mustapha s’en va-t-en guerre


Opération « Boléro-Paprika »

À la Fête de l’Humanite