La Tunisie arrête un député et un animateur de télévision pour propos contre le président

dimanche 3 octobre

Le législateur Abdellatif al-Alaoui et le journaliste Amer Ayad sont inculpés de « complot contre la sécurité de l’État »

Les autorités tunisiennes ont arrêté dimanche un député et un journaliste de télévision pour avoir critiqué la récente prise de pouvoir du président Kais Saied dans l’émission télévisée Hassad 24, a déclaré leur avocat.

L’arrestation du législateur Abdellatif al-Alaoui est la dernière d’une série d’arrestations de législateurs tunisiens, après que Saied ait suspendu le parlement, limogé le Premier ministre et conféré des pouvoirs exécutifs et judiciaires plus étendus, une décision qualifiée de coup d’État par les opposants .

Depuis lors, le président a suivi des mesures qui lui permettent effectivement de gouverner par décret.

L’avocat, Samir Ben Omar, a identifié le présentateur de Zitouna TV comme étant Amer Ayad, précisant à l’AFP qu’Alaoui et Ayad étaient inculpés de "complot contre la sûreté de l’Etat".

Dans l’émission Hassad 24, Alaoui et Ayad ont critiqué la nomination par le président de Najla Bouden comme première femme Premier ministre de Tunisie , cette dernière se moquant du fait qu’elle ne fonctionnerait qu’en tant que "serviteur du sultan".

Ayad a également émis l’hypothèse que Saied avait été incapable de trouver un homme pour occuper le poste de Premier ministre.

Dans ses remarques, Alaoui a ajouté qu’il avait "le courage de dire" que les mesures de Saied étaient "un coup d’Etat".

Tous deux ont été arrêtés à la demande d’un tribunal militaire pour "l’expression de leurs propres opinions lors de cette émission", a indiqué leur avocat.

Alaoui est membre du parti ultraconservateur islamiste-nationaliste al-Karama, un allié d’Ennahdha, le plus grand parti de la législature tunisienne profondément fragmentée.

Le 22 septembre, la justice militaire a arrêté le chef d’al-Karama Seifeddine Makhlouf pour « atteinte à la dignité de l’armée », avait alors déclaré son avocat.

Zitouna TV est considérée comme proche d’al-Karama et d’Ennahdha, tous deux opposants au président.

Gardez le contact !

Dimanche également, plus de 5 000 personnes ont organisé un rassemblement dans toute la Tunisie en soutien à Saïed, dont plus de la moitié se sont rassemblées dans la capitale, dépassant la foule qui s’était rassemblée une semaine plus tôt pour s’opposer à lui.

Les manifestants portaient des banderoles indiquant : « Le peuple veut une révision de la constitution » et « Saïed, porte-parole officiel du peuple ».

Saied a déclaré que son action, après des mois d’impasse politique, vise à "sauver" la Tunisie d’un "péril imminent" et d’une crise socio-économique aggravée par la pandémie de Covid-19.


Chez nos copains... : Source Agences

Nos Rendez vous !

<<

2021

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Nous aimons !

« Les Siestes du grand-père »


« Trente ans d’Humanité » de José Fort


Chibanis


Ma France

À la fête de l’Humanité

Mustapha s’en va-t-en guerre


Opération « Boléro-Paprika »

À la Fête de l’Humanite